Extramuros, l’atelier de la deuxième chance

Dans : Une journée chez

Partager l’article

Par désordre ou manque de volonté, nos modes de consommation réduisent prématurément le cycle de vie des objets. Nous jetons, détruisons ou laissons de côté de la matière qui a encore de la valeur. Partant de ce constat, la PME Extramuros, née en 2008, transforme bois et textiles en objets et meubles haut de gamme pour une clientèle essentiellement d’entreprises. Extramuros a déjà vendu plus de 500 meubles et 50.000 objets, tels qu’une bâche publicitaire recyclée en porte-document, ou encore des lames de parquet en bureaux. Une aventure collective, nourrie d’indignation, de passions et de convictions que nous raconte Julien Richardson, Directeur Général.  

Racontez-nous le concept et les valeurs d’Extramuros ?

Pas d’écologie sans social, pas de social sans économique, pas d’économique sans créativité ! Chez Extramuros, nous sommes passionnés par les matières qui ont servi et vécu, et nous savons le potentiel qu’elles recèlent. Nous avons aussi la conviction qu’un projet d’entreprise peut reposer sur un modèle économique rentable tout en étant au service de l’intérêt général et de parcours d’insertion professionnelle durables. Que l’exercice d’un travail digne est vecteur d’insertion dans la société, que chacun est capable d’apprendre et que nul n’est inemployable ! Nous travaillons le bois, le métal, le cuir et le textile de façon artisanale, dans le respect des techniques traditionnelles. Dans notre atelier de Gennevilliers, nous fabriquons des objets et du mobilier sur mesure, en pièce unique ou en petite série, à partir de matériaux de récupération sélectionnés. Nous réalisons aussi du mobilier avec des matériaux neufs éco-certifiés pour les entreprises, architectes et particuliers qui font le choix de l’éco-conception. Et pour minimiser notre empreinte écologique, nos produits et procédés de fabrication sont respectueux de l’environnement. L’ensemble du processus de production et de distribution est au service de notre mission d’aide à l’insertion professionnelle.

Qui est à l’origine du projet ? 

Extramuros est née de la rencontre de trois personnes engagées : Isabelle Pujade et Rosanna del Prete, deux artistes passionnées qui trouvent dans certains matériaux de récupération une source d’inspiration inestimable. Convaincues que l’acte créatif ne peut se passer de considération écologique, elles sont attachées depuis toujours à créer des objets à partir de produits respectueux de l’environnement. La rencontre avec Jean-François Connan fait émerger le projet d’entreprise. Jean-François Connan est un acteur engagé depuis les années 80 dans l’insertion par l’activité économique, il pilote aujourd’hui la filière Responsabilité et Innovation Sociale d’Adecco et assume, à titre bénévole, la présidence d’Extramuros. Ainsi est née en 2008 Extramuros, entreprise créative qui nourrit un projet environnemental, écologique et d’insertion professionnelle.

Extramuros

Quel est le contexte dans lequel évolue Extramuros ?

Extramuros peut être considérée comme l’une des entreprises pionnières de l’économie circulaire en France. La bonne nouvelle, c’est que de plus en plus d’entreprises intègrent cette dimension dans leur réflexion sur la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). Le développement durable, le respect de l’environnement, la valorisation des déchets deviennent de vrais sujets. Travailler avec Extramuros est une des solutions simples pour affirmer ses engagements auprès des collaborateurs, clients et partenaires. Concernant la dimension solidaire et social, l’insertion par l’activité économique est malheureusement de plus en plus d’actualité. L’accès à l’emploi est difficile, et nombreux sont ceux qui restent sur le bord du chemin. Les entreprises d’insertion comme la notre permettent à ces personnes d’apprendre ou de réapprendre à travailler, et d’être accompagnées dans la construction d’un projet professionnel durable.

A quoi ressemblent vos bureaux ? 

Les bureaux d’Extramuros sont particuliers à plusieurs titres. Constitués d’un grand atelier de menuiserie et d’un open-space, ils font plus figure d’atelier de création et d’expérimentation que de véritables bureaux. L’ensemble du mobilier (tables, étagères, chaises) a été récupéré ou est né de la transformation de matériaux récupérés. D’autres objets sont des prototypes (malle-bureau à partir d’une caisse de transport d’œuvre d’art) ou dans l’attente d’être transformés (fauteuils de cinéma). Enfin la table de réunion, qui sert également pour le déjeuner de l’équipe, a été créée en une journée par l’ensemble des salariés d’Extramuros (directeur compris) à partir d’un ancien parquet de salle de squash et de bois récupéré. La 2ème grande particularité est que nos bureaux sont situés sur un centre de tri VEOLIA, sur le port de Gennevilliers. Pas l’endroit le plus sexy, mais un choix particulièrement judicieux. Tous les jours des camions déversent des matériaux, dont beaucoup de bois, sur le site. Une mine d’or pour nos designers et nos menuisiers !

Copyright © 2023 Ubiq le média. Tous droits réservés

Merci pour votre abonnement ! On se retrouve très vite dans votre boite de réception.

Il y a eu une erreur. Réessayez

Bureaux à Partager Le blog will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.