SOHO : la nouvelle mode d’habiter au bureau

Dans : Le bureau de demain

Partager l’article

SOHO : la nouvelle mode d’habiter au bureau

Dites adieu aux transports en commun le matin, aux embouteillages et aux retards. Franchissez la porte de votre salle de bain. Vous êtes arrivés. Au bureau.  

C’est le quotidien de toutes les personnes qui habitent au bureau. Parce que oui, c’est possible. 

Pourquoi décider d’habiter au bureau ? Quelles sont les structures qui le proposent ? Et quels en sont les avantages et les inconvénients ? 

Ubiq vous éclaire sur le sujet ! 

Habiter au bureau : en quoi ça consiste ? 

Depuis la crise sanitaire de plus en plus de français travaillent depuis chez eux. Cela a rendu la frontière entre la vie professionnelle et la vie privée plus mince que jamais. 

Mais l’inverse existe aussi et repousse encore cette frontière : habiter sur son lieu de travail. 

Il est possible de travailler très proche de chez soi et même parfois dans certains cas, le bureau peut être directement relié à l’habitation. 

On considère donc qu’une personne habite au bureau à partir du moment où elle vit au quotidien dans les mêmes murs que son lieu de travail, ou alors dans le même immeuble que celui-ci.

Où peut-on habiter au bureau ? 

Avant toute chose, il est bon de savoir qu’il est possible de déclarer une partie de sa maison, ou de son appartement, pour le compte de son entreprise. Cela concerne surtout les entreprises individuelles, les dirigeants de sociétés ou encore les auto-entrepreneurs. Il y a bien entendu plusieurs conditions à cela.

Notons que dans une ville de plus de 200 000 habitants le lieu en question doit être la résidence principale de la personne et l’activité professionnelle ne doit y recevoir aucune clientèle ou marchandise.
De plus, les pièces qui peuvent être louées par votre société chez vous se limitent généralement à un bureau et à un espace de stockage dès lors que les pièces privées ne peuvent pas l’être. Le montant du loyer est calculé au prorata du nombre de mètres carrés destinés à l’activité professionnelle sur le nombre de mètres carrés total. 

Concentrons-nous dans un premier temps sur les lieux existants qui regroupent et qui sont dédiés aux personnes souhaitant habiter au bureau (ça existe !). 

Aux Etats-Unis par exemple, il existe un incubateur d’entreprises à l’université de l’Utah qui propose aux dirigeants des startups d’emménager dans des petites box sur leur espace de travail. Ces box sont conçues comme des chambres et disposent toutes d’un lit avec des étagères et une table basse. Elles sont placées un peu partout dans l’open space, ce à quoi ont été ajoutés des espaces communs, comme la cuisine ou la salle de bain.  

Cap sur Paris, où il y a quelques années, rue Hérold dans le 1er arrondissement, existait un appartement boutique. En d’autres termes, un jeune homme de 24 ans vivait dans un appartement où tout était à vendre. Tout, sans exception ! 

Un champ des possibles existe donc quand on parle d’habiter au bureau. Un terme existe pour caractériser cette pratique. Et il vient des Etats-Unis : SOHO. 

Qu’est-ce qu’un SOHO ?

SOHO signifie littéralement petit bureau à domicile. On en retrouve dans le 18ème arrondissement de Paris, dans le lotissement Chapelle International, où on mêle espaces de travail et logements. Dans ce projet, le bail commercial et le bail d’habitation sont liés. 

SOHO = small office – home office

Ils sont habitables depuis 2019 pour le premier lot. Aujourd’hui, le 3ème lot est encore en construction. Il devrait voir le jour en 2022. Une trentaine de résidents-travailleurs vivent dans des SOHO et vont bientôt être rejoints par d’autres.

Le quartier est structuré selon un double principe. Le monde d’en haut se compose de tours d’habitations. Le monde d’en bas de commerces, de bureaux et de petites ruelles. Les logements, qui vont du studio au T5, sont donc situés au-dessus de chaque espace bureau. Le locataire a le choix de relier, ou non, son habitation et son local de travail par un escalier intérieur. 

Les personnes ciblées par les SOHO ne sont pas des télétravailleurs, qu’ils soient réguliers ou occasionnels mais plutôt des indépendants, des artisans, des créateurs ou encore des TPE (très petites entreprises).

Quels sont les avantages d’habiter au bureau ? 

  • La praticité. Cela permet de concilier votre vie professionnelle et personnelle. 
  • Le gain de temps. Plus de temps perdu dans les transports à effectuer le trajet entre votre domicile et votre lieu de travail. 
  • L’échange. Pouvoir vivre au même endroit que divers professionnels de divers horizons. Dès lors, vous pouvez compter sur votre voisin comptable ou encore celui qui est avocat par exemple. 
  • L’impact environnemental. Votre travail, les commerces, tout ce dont vous avez besoin au quotidien se trouve à proximité. Les trajets se font alors surtout à pied et en vélo.
  • L’aspect financier. Forcément, vous faites moins de dépenses.
  • Le confort. Les conditions de vie sont meilleures pour les personnes : plus de souplesse dans l’emploi du temps, plus de confort.

Quels sont les inconvénients d’habiter au bureau ? 

  • L’équilibre de vie. Le risque : avoir du mal à gérer l’équilibre entre votre vie personnelle et  professionnelle. Libérer trop de temps pour l’un et presque en oublier l’autre. 
  • L’organisation. Il faut être organisé, rigoureux et se fixer de réels horaires de travail sans se laisser distraire par les tâches du quotidien. 
  • L’équilibre psychique. Pour Clark Eliott (architecte, psychologue social et consultant en matière d’environnement au travail), le fait de vivre dans son lieu de travail éloigne le fait d’avoir un bon équilibre psychique, ce qui diffère du télétravail qui reste ponctuel.
  • Le bail lié. Cela peut être un avantage dans certains cas mais il est important de savoir que le bail commercial étant lié au bail d’habitation, si vous cessez ou déménagez votre activité vous devez alors rendre votre logement.

Travailler  chez soi est possible. Habiter au travail aussi.

Tout dépend de vous, de votre métier, de vos envies et de votre personnalité. Il faudra surtout construire des offres adaptées aux bons usagers. Le Soho ne pourra pas être la solution du télétravailleur de demain. En effet, depuis le début de la crise sanitaire en 2020 le travail à domicile a montré ses limites. Lors du premier confinement 45% des personnes sondées n’avaient pas la place de s’isoler seul dans une pièce. 46% ont dû faire face à un manque de matériel. Les salariés franciliens ressentent un sentiment d’isolement 2 fois plus important. Bref, le télétravail forcé à domicile reste une solution précaire et pose très vite ses limites.

Le Soho a certainement un rôle à jouer.

Il pourrait permettre une meilleure articulation entre l’habitation et le bureau dans les villes. C’est auprès d’une autre catégorie de travailleurs à qui il faut redonner place dans la ville que le SOHO sera le plus pertinent : les artisans, créateurs, façonneurs. Favoriser l’émergence de projets d’entrepreneuriat et d’artisanat au sein des villes, c’est là le rôle des SOHO. L’artisanat porte notre économie, so(ho) charge aux villes de lui offrir une place. 

 

Copyright © 2021 Ubiq le média. Tous droits réservés

Merci pour votre abonnement ! On se retrouve très vite dans votre boite de réception.

Il y a eu une erreur. Réessayez

Bureaux à Partager Le blog will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.