Viva Technology : un concentré d’innovations

Dans : Ubiq community

Partager l’article

Du jeudi 30 juin au samedi 2 juillet se déroulait le salon Viva Techonology. De quoi se mettre à jour sur les technologies qui feront le monde de demain.

Nous nous sommes rendus au rendez-vous incontournable des startups techs, mais pas que. En effet, tous les gros poissons de la tech se sont bousculés pour avoir leur stand et bénéficier de visibilité. Résultat : un concentré hétérogène d’innovations.

Viva Technology : les startups en ligne de mire… Vraiment ?

Si à la base le rendez-vous se nommait « Viva technology, startup connect », les startups n’étaient pas les plus mises en avant lors de ce rendez-vous. Si on peut aisément faire le tour du salon et aller à la rencontre de chacune d’entre elles, c’est Facebook, Google, JCDecaux ou encore Playstation qui rameutaient du monde grâce à des ateliers ludiques en réalité virtuelle ou encore des conférences sur leurs nouveaux produits grâce à des stands imposants.

> le site officiel de Viva Technology

La plupart des startups sont des invités. Ainsi, côté BNP, c’est la blockchain qui est à l’honneur (et on a enfin pu comprendre comment ça fonctionnait !).  Ainsi on a fait la connaissance d’Eureka, qui propose des ateliers de formation aux blockchains classiques tel que le bitcoin.

viva technology startup

Bureaux A Partager était au stand du Hub de Bpifrance aux côtés notamment d’Immersion, le créateur d’expériences 3D depuis 1994. Installée pas très loin de nous, on a aussi fait la connaissance de la startup Soft Corner qui propose la revente de logiciels.

Côté luxe, LVMH s’est appliqué à inviter les nouveaux acteurs de l’impression 3D, tels que Pollen AM et son imprimante PAM qui nous a fait un bracelet en 20 minutes.

On a aussi croisé Remix coworking qui avait une grande surface sur laquelle ils ont décidé d’installer un salon de tatouage. Insolite mais plutôt efficace pour se rappeler cette équipe jeune qui s’apprête à ouvrir un troisième espace à Paris pendant l’été.

> Tous les espaces du 10ème arrondissement

Enfin, il vous faut imaginer des ateliers où on voit planer des drones, présenter des violons imprimés en 3D, exhiber des robots hôtes d’accueil, et où chacun met en avant sa technologie 3D, de réalité virtuelle ou d’intelligence artificielle.

Facebook, Playstation, Engie,… ils ont mis les bouchées doubles

Face au stand Playstation, on a du mal à réprimer un fou rire quand on voit tous ces gens munis de leur casque de réalité virtuelle qui progressent timidement sur 1 mètre carré de surface, sourire béat, la tête en l’air et les bras évoluant à tâtons dans l’air.

Pour Engie, on a adoré leur fresque « Our future is electric », et quant à Facebook, ils donnaient régulièrement des conférences sur le stand pour introduire leurs futurs outils.

Devialet ne passait pas inaperçu… En même temps avec son stand où fonctionne leur enceinte sans fil, réputée pour être la meilleure au monde, l’ensemble du salon se retrouve parfois à vibrer sous la puissance des basses de Phantom.

viva technology devialet

La SNCF quant à elle présente son nouveau robot en gare. Le robot est poli, plutôt infantile, et comprend plutôt bien ce que vous dites. Ainsi, le robot vous demandera « Comment avez-vous trouvé l’accueil en gare ? » et vous pouvez répondre « très bien » et le robot traduira alors par « Super ! Dans ce cas, je vais mettre une note de 4/4 ! » Le hic : le robot est un peu lent et on doute que les gens prennent le temps de s’arrêter en gare.

Enfin, on pouvait aller se faire coiffer sur le stand de l’Oréal et se faire un photobooth maquillage. Choisissez un regard façon Leïla Bekhti ou encore Eva Longoria pour choisir votre look parfait.

Des conférences portées sur l’avenir

Côté conférence, on parlait des vrais défis de demain ainsi que des risques et opportunités de ces nouvelles technologies.

Ainsi, ont été abordés le sujet des startups, licornes, big data… Et surtout, tout le monde se posait la question du rôle de l’Union Européenne qui paraît légèrement en retard comparée à ses amis américains. Dans la plupart des conférences, on retrouvait les mêmes réponses : une fuite des cerveaux expliquée par une régulation européenne plus contraignante que celle de sa voisine outre-atlantique et une question de marché. En effet, se lancer aux Etats-Unis permet un accès à un marché unifié de 300 millions de consommateurs. Car si l’Union Européenne est un marché unifié sur la forme, tous les européens ne parlent malheureusement pas la même langue. De plus, on peut aussi se poser la question d’un consommateur américain plus ouvert aux nouvelles technologies que le consommateur français. Cependant, cocorico, nous sommes juste derrière l’Angleterre pour passer numéro 1 en terme de financement des startups techs !

viva technology conférence

Dans une autre salle de conférence du salon Viva Technology, on pouvait croiser Rebel Music qui voit les nouveaux médias comme un incroyable moyen de communication permettant aux voix de s’élever partout dans le monde. Un documentaire émouvant où on fait la rencontre de plusieurs jeunes situés aux 4 coins du monde qui se soulèvent contre des états trop autoritaires.

Enfin, on a assisté à une conférence sur la cyber sécurité et l’importance de réguler toutes ces technologies ou du moins d’éduquer les populations à faire attention à ce qu’ils partagent sur Internet. En effet, si l’effervescence de ces technologies est avant tout une opportunité, il faut garder en tête que toute opportunité comporte des risques.

Copyright © 2023 Ubiq le média. Tous droits réservés

Merci pour votre abonnement ! On se retrouve très vite dans votre boite de réception.

Il y a eu une erreur. Réessayez

Bureaux à Partager Le blog will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.